CENTRE CHIRURGICAL LYON - MERMOZ
Dr R. Bourdariat - Dr P. Van Box Som

ENDOCRINOLOGIE CHIRURGICALE : Maladie des glandes et de la thyroïde

Vous allez etre opéré de la glande surrenale

Docteur, dois-je me faire opérer ?

Les tumeurs de la surrénale, bénignes ou malignes se caractérisent fréquemment par un excès de production d’hormones. Les tumeurs de la corticale produiront trop de stéroïdes, d’hormones sexuelles et d’aldostérone alors que les tumeurs de la médullaire secréteront trop de catécholamines.

De manière simple, un excès de production de stéroïdes donnera un syndrome de Cushing caractérisé par un excès de poils, une peau fine et fragile source de vergetures, une hypertension artérielle et un excès de graisse en particulier dans le cou (“bosse de bison”).  L’hypersécrétion d'hormones sexuelles entraînera un syndrome de virilisation ou de féminisation. L’excès de production d’aldostérone donnera un syndrome de Conn avec hypertension artérielle résistante et l’excès de catécholamines entraînera un phéochromocytome caractérisé par un désordre dans la régulation de la tension artérielle avec flush et poussée hypertensive très sévère. Une tumeur de la surrénale peut aussi être un cancer de la surrénale, on parle alors de corticosurrénalome qui est une tumeur très agressive dont la seule possibilité de guérison consiste en l'exérèse complète.


Lorsqu'on a découvert un nodule dans une surrénale au cours d'un examen radiologique pratiqué pour une autre raison (incidentalome surrénalien) et que ce nodule présente des critères suspects de malignité soit en raison de sa taille (en règle générale, plus de 3 ou 4 cm) soit en raison de certains signes radiologiques spécifiques (au scanner ou à l'IRM) on proposera une exérèse chirurgicale. La préparation des interventions chirurgicales nécessitent des investigations complexes: dosages hormonaux, analyse des examens radiologiques et de médecine nucléaire.
Certaines tumeurs de petite taille, non secrétantes peuvent être éventuellement surveillées par des examens d’imagerie répétés tous les 6 mois (et opérées si elles augmentent de volume) mais la plupart des tumeurs de la surrénale justifieront d’un traitement chirurgical d’exérèse.

L’ablation de la glande surrénale siège de la tumeur par coelioscopie est alors le traitement de choix pour la plupart des tumeurs de moins de 10cm. Parfois, pour certaines tumeurs bilatérales, on peut être amené à pratiquer l’ablation des 2 glandes surrénales. A noter que le traitement chirurgical des tumeurs de la surrénale consiste à enlever toute la glande et non pas que la tumeur.  La surrénalectomie par laparotomie (ablation de la glande par une grande cicatrice) est réservée au traitement des cancers agressifs en particulier le corticosurrénalome malin.