Les complications de la parathyroïdectomie

Toute chirurgie, toute anesthésie comporte bien sûr des risques dont la liste complète est impossible à dresser. En dehors de complications qu’un maximum de précautions rend rarissimes, le patient opéré des parathyroïdes est essentiellement exposé aux complications suivantes : Le plus grand danger est l’hémorragie survenant dans les minutes ou heures suivant l’intervention. Cette complication n’a rien de grave si elle reconnue et traitée à temps. C’est la raison pour laquelle le patient est attentivement surveillé, parfois pendant plusieurs heures, en salle de réveil. Si nécessaire, il sera à nouveau reconduit en salle d’opération et endormi par l’anesthésiste. Le chirurgien réouvrira la plaie et contrôlera le saignement. Les suites n’auront en principe rien de particulier. Une perte de la voix ou un changement de son timbre peut survenir. C’est la conséquence d’un traumatisme d’un (ou des deux) nerfs (appelés récurrents) qui assurent les mouvements des cordes vocales. Ces deux nerfs minuscules sont accolés à la thyroïde sur un partie de leur trajet et doivent être préserver par le chirurgien. Malheureusement, pour des raisons mal connues, une paralysie du nerf (exceptionnellement des 2 nerfs) peut survenir en dépit de leur parfait respect par le chirurgien. Cette complication est fort heureusement transitoire dans la plupart des cas même si la récupération d’une voix normale peut prendre plusieurs mois, exiger des séances d’orthophonie et, dans de très rares cas, exiger une opération sur les cordes vocales ou la trachée. En dehors de ces complications, l’opéré est exposé au risque de ne pas être guéri de sa maladie parathyroïdienne si la (les) glande malade n’a pas été trouvée par le chirurgien. Cela arrive dans 2% des cas environ, en particulier lorsque la glande malade est localisée dans le thorax ou très haut dans le cou. Enfin, la guérison exige parfois que le chirurgien enlève une partie plus ou moins grande de la thyroïde parce que la glande parathyroïde malade s’y est incrustée.